S'initier

3 caractéristiques d’un bon gribouillage

Diffusez la joie, partagez cet article :
  •  
  •  
  •  

Pour celles et ceux qui pensent ne pas savoir dessiner, rassurez-vous : on ne recherche pas dans le gribouillage les mêmes effets que dans le dessin. Conséquences : les compétences à acquérir ne sont donc pas les mêmes. Cet article vous donne un tour d’horizon de 3 caractéristiques fondamentales que doit posséder tout bon gribouillage. (Temps de lecture : 3 minutes)

Caractéristique n°1 : Un gribouillage doit être rapide à faire

Comme son nom l’indique, un gribouillage se rapproche plutôt de quelque chose d’imparfait que de quelque chose de très abouti. L’idée n’est donc pas d’y passer des heures, mais plutôt d’assumer le caractère imparfait de la chose. Pas facile ? C’est bien pour cela que c’est intéressant ! Dans notre culture, nous n’aimons pas les choses imparfaites et nous avons facilement honte de n’avoir pas su faire mieux. Balayez tout cela d’un revers de la manche : le gribouillage est totalement décomplexé et assume son imperfection ! Bien évidemment, même si les gribouilleurs ne sont pas des artistes, ils n’en ont pas moins un soucis de l’esthétique : l’enjeu sera donc d’apprendre à faire rapidement un gribouillage propre et de qualité 😉

Caractéristique n°2 : Un gribouillage doit être synthétique

C’est là que les choses se compliquent. Car comment respecter la caractéristique n°1 si l’on veut faire un gribouillage dense, touffu, sans message précis à illustrer ? Un bon gribouillage doit au contraire aider à ôter une part de complexité, en réduisant un message à l’essentiel. L’esprit de synthèse est donc primordial : c’est une des principales compétences que doit développer un bon gribouilleur. Posez-vous la question : quels éléments méritent d’être illustrés par un gribouillage ? Comment les représenter rapidement (cf. caractéristique n°1) ? Quel message principal est-ce que je dois faire passer ?

Caractéristique n°3 : Un gribouillage doit être épuré

Le côté épuré d’un gribouillage ressort dans son contenu (il se focalise sur l’essentiel, cf. caractéristique n°2), mais aussi dans sa forme. Le nombre d’éléments que vous gribouillez doit être réduit au maximum et tout doit être facilement compréhensible. Si le gribouillage doit être rapide à faire, il doit aussi être rapide à comprendre pour ceux qui le lisent ! Toujours sur la forme, le côté épuré d’un gribouillage transparaît également à travers le peu de couleurs qui sont utilisées. Une couleur pour les traits (en général du noir) et une autre pour les éléments à faire ressortir (rouge ou orange par exemple). À la limite une troisième couleur si vous voulez, mais là ça devient vraiment du luxe ! 😉

En conclusion

Finalement, que retenir de tout ça ?

Tout d’abord, n’en faites pas une montagne.  Gribouiller veut dire ce que cela veut dire : on ne cherche pas à faire du grand art ! Donc ne vous inquiétez pas de faire un beau dessin : peu importe si votre gribouillage ne transmet pas un mouvement ou une idée de volume ^^ Le plus important, c’est qu’il représente ce que vous voulez dire, qu’il illustre et porte votre message. Humilité, esprit de synthèse et capacité à associer une illustration à une idée sont donc les principales compétences à développer pour devenir un joyeux gribouilleur, ce ne sont pas vos compétences en dessin 🙂

 

Pour finir, voici une proposition de résumé gribouillé de cet article :

 

3 caractéristiques d'un bon gribouillage

Qu‘en pensez-vous ? Est-ce qu’il répond aux 3 caractéristiques énoncées ci-dessus ? Laissez-moi vos remarques et vos suggestions dans les commentaires ci-dessous 🙂


Diffusez la joie, partagez cet article :
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Ingénieur en aérospatial de formation, j'ai décidé en 2015 de ré-orienter ma carrière pour un métier davantage centré sur l'individu et le travail collaboratif. Aujourd'hui Black Belt Lean Six Sigma, le poste de consultant et formateur que j'occupe me permet d'accompagner et de former des équipes pour les aider à trouver ensemble des solutions pertinentes à leurs problématiques. Ce faisant, je me rends compte tous les jours de l'impact fabuleux que peuvent avoir les gribouillages, logos et autres graphismes sur leur enthousiasme, leur capacité à communiquer et à collaborer. Je suis aujourd'hui convaincu que ceux qui sauront tirer parti de la pensée visuelle sauront mieux travailler ensemble et mieux faire passer leurs idées, tant en interne qu'auprès de leurs clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Accueillez la joie ! Recevez gratuitement le guide "La gribouille au propre" :)