Les visuels en formation : distraction néfaste ou matière indispensable ?

Opposition : Les visuels en formation sont-ils de pures distractions ou au contraires indispensables ?

En tant que formateur ou formatrice, l’amélioration de vos supports de formation fait très certainement partie de votre seconde nature. Soucieu.x.se de ne pas endormir tout le monde, vous êtes conscient.e qu’il est important de privilégier le visuel et d’éviter de surcharger vos slides de textes. Mais savez-vous exactement ce que “privilégier le visuel” veut dire ? Cet article vous donne un aperçu des bonnes et des mauvaises pratiques en la matière, afin que vos visuels n’aient pas l’effet contraire à celui escompté 😉

Bonne lecture ! (Temps de lecture estimé : 6 minutes 30 secondes)

Les visuels en formation peuvent aider à la compréhension

Les faits : Vous le pensiez, mais il est toujours bon de savoir que c’est un fait scientifiquement avéré : les visuels peuvent aider les apprenants à comprendre des concepts complexes en les rendant plus concrets et plus faciles à visualiser.

Par exemple, une étude publiée dans la revue BMC Medical Education a montré que l’utilisation de visuels dans les présentations avait amélioré la compréhension d’étudiants en médecine, en particulier concernant des concepts complexes ou abstraits.

En l’occurence, les visuels les ont aidé à clarifier les idées et à les rendre plus concrètes, ce qui a facilité leur compréhension du sujet.

Les points de vigilance : Attention, tous les visuels ne sont pas égaux ! Pour que les visuels soient utiles, ils doivent toutefois être pertinents pour le contenu de la présentation et aider à clarifier les concepts clés. Si vous voulez faciliter l’apprentissage de vos apprenants, évitez d’utiliser des images simplement pour remplir l’espace ou pour décorer votre présentation :

Pour aller plus loin : La théorie de la charge cognitive nous dit que des images décoratives surchargent notre mémoire de travail, entravant ainsi notre capacité à saisir et donner du sens aux informations que l’on reçoit

En résumé :

  • Les visuels peuvent aider à comprendre…
  • … tant qu’ils ne sont pas purement décoratifs
  • … et qu’ils illustrent de manière univoque et pertinente vos propos

Notez qu’illustrer vos propos vous-mêmes vous permet :

  • – d’illustrer exactement ce que vous voulez dire plutôt que d’être frustré.e de devoir vous contenter d’une image faite par quelqu’un d’autre
  • – d’avoir rapidement accès à des illustrations “à propos”, sans de devoir perdre du temps sur internet pour trouver quelque chose qui s’en rapproche (ou pas vraiment)
  • – d’avoir une harmonie dans vos illustrations plutôt que d’avoir un patchwork de styles différents
  • – d’avoir des images dont vous êtes propriétaire, plutôt que d’avoir des images remplies de filigranes “Getty images” ou “iStock Photo” qui vous font passer pour des pirates du style ou de la propriété intellectuelle

Si avoir la maîtrise complète de vos illustrations vous intéresse pour illustrer vos supports pédagogiques, je vous invite à vous renseigner sur mon parcours de formation. Il a été conçu pour les formateurs et formatrices soucieuses de se démarquer de la concurrence et souhaitant gagner en parts de marché 🙂

Il vous apprendra en 3 jours à illustrer vos idées avec pertinence et cohérence, afin de faciliter l’apprentissage de vos apprenants grâce à la puissance pédagogique du visuel

Vous pourrez ainsi offrir à vos participants la meilleure expérience de formation possible dans votre domaine et sortir du lot grâce à un style graphique qui vous est propre et à une capacité à transmettre votre expertise sans pareil, de façon visuelle, ludique et efficace 🙂

(Moment d’auto-promotion terminé ;))

Les visuels en formation peuvent aider à la mémorisation

Les faits : Les visuels peuvent également aider les apprenants à mémoriser des informations importantes.

Même si on ne sait pas encore bien expliquer pourquoi, on sait aujourd’hui que la mémoire fonctionne mieux lorsqu’elle sollicite le sens visuel ou le repérage dans l’espace. On retient ainsi mieux quand les informations sont présentées sous forme visuelle plutôt que sous forme de texte seul.

Pour aller plus loin : Les scientifiques appellent ce phénomène l’”effet de supériorité de l’image”.

Les points de vigilance : Cependant attention : pour que les visuels aident à la mémorisation, ils doivent être utilisés de manière stratégique. Comme pour la compréhension :

  • Évitez d’utiliser trop de visuels dans une présentation, car cela peut submerger la mémoire de travail des apprenants et leur faire perdre le fil de votre présentation
  • Utilisez plutôt des visuels pour souligner les points clés et les informations importantes à retenir
  • Notez que les métaphores visuelles facilitent grandement la mémorisation car elles reposent sur une idée clé qui peut être développée. Par exemple : “La mémoire de travail fonctionne comme un entonnoir qui ne peut laisser passer qu’un nombre restreint d’informations”

En résumé : De même, les visuels peuvent aider à mémoriser… tant qu’ils ne sont pas purement décoratifs

En pratique : → Si vous souhaitez utiliser des visuels pour faciliter la mémorisation de vos apprenants, construisez votre argumentaire autour de métaphores simples, pour lesquelles vous n’aurez aucun mal à trouver d’illustrations

Les visuels en formation peuvent stimuler l’engagement

Les faits : Pas d’études scientifiques dans ce paragraphe, mais mon expérience personnelle : mes participants me disent souvent que le côté ludique de mes synthèses dessinées éveillent leur intérêt et leur curiosité, avant même qu’ils ne se plongent dedans ! Preuve s’il en est que les visuels peuvent stimuler l’engagement et l’envie de se plonger dans un sujet 🙂

Par exemple, parmi les 3 visuels ci-dessous, lequel attire le plus votre curiosité ? (À vos claviers pour répondre en commentaires !) :

Les points de vigilance : Là encore attention : des visuels ambigus peuvent mettre vos apprenants en difficulté et les agacer plutôt que de leur donner envie de creuser !

En pratique : → N’hésitez donc pas à parler des visuels que vous utilisez pour vous assurer qu’ils soient bien compris. Vous pouvez même jouer avec vos visuels, en essayant d’en faire deviner le sens à vos apprenants 🙂

Les visuels en formation peuvent stimuler l’engagement

Les faits : Pas d’études scientifiques non plus dans ce paragraphe, mais là encore mon expérience personnelle, avec des participants qui vont jusqu’à embarquer mes papers de formation, tant ils pensent qu’ils leur seront utiles pour mettre en pratique la formation 🙂

Pour aller plus loin : Si le sujet de visuels favorisant la mise en pratique vous intéresse, sachez que j’organise régulièrement une Masterclass “Le secret pour faire des supports mémor(is)ables en formation” sur ce sujet. Téléchargez mon starter kit pour vous inscrire à ma joyeuse Newsletter et être tenu.e au courant de mes prochains évènements 🙂

Les points de vigilance : Cependant attention : pour que les visuels aident à la mise en pratique, ils doivent mettre l’accent sur la mise en application (comment appliquer ?). Là encore, les visuels décoratifs ou pas approprié peuvent perturber la bonne appropriation de vos messages.

Conclusion

Alors, comment utiliser les visuels de manière efficace dans vos formations ?

Récapitulons les quelques conseils que nous avons vus :

  1. Utilisez des visuels pertinents : Choisissez des visuels qui aident à illustrer ou à renforcer le contenu de votre présentation. Évitez les visuels décoratifs ou non pertinents.
  2. Évitez la surcharge visuelle : N’utilisez pas trop de visuels dans une seule diapositive. Cela peut submerger les apprenants et nuire à leur compréhension.
  3. Privilégiez les métaphores visuelles : exemple : “la mémoire de travail fonctionne comme un entonnoir”. Cela facilite la compréhension et la mémorisation de vos messages
  4. Utilisez des visuels qui facilitent la mise en pratique : vos participants ont besoin de voir concrètement comment faire, pas de voir une image de poignée de mains !

En synthèse, les visuels peuvent être un outil puissant pour favoriser l’apprentissage, à condition qu’ils soient utilisés de manière appropriée. En ayant en tête un objectif précis pour vos visuels, vous pouvez aider vos apprenants à s’intéresser, comprendre, mémoriser et mettre en pratique le contenu de votre formation 🙂

Et maintenant, la parole est à vous !

Et vous, quelles sont vos bonnes pratiques d’utilisation des visuels pour aider vos participants à s’approprier vos formations ? Partagez-nous votre art dans les commentaires ! Et si vous n’êtes pas très à l’aise sur le sujet, faites-nous part des éventuels axes d’amélioration que vous percevez sur vos supports !

Merci d’avoir lu cet article et merci d’avance pour vos commentaires qui feront vivre cette discussion !

Bien à vous,
Laurent 

Sources :

  • https://en.wikipedia.org/wiki/Cognitive_load
  • Mayer, Richard & Fiorella, Logan. (2022). The Cambridge Handbook of Multimedia Learning (3rd ed.). 10.1017/9781108894333.
  • Cerqueira, A.R., Alves, A.S., Monteiro-Soares, M. et al. Visual Thinking Strategies in medical education: a systematic review. BMC Med Educ 23, 536 (2023). https://doi.org/10.1186/s12909-023-04470-3
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires